IDÉE LECTURE : TOP 8 DE LIVRES INSPIRANTS

Je vous présente un petit florilège de livres d’aventures qui occupent ma bibliothèque. Ce sont des récits inspirants, des mémoires, des tranches de vies … Autant d’histoires qui font rêver et réfléchir.

 

BIOGRAPHIE

 

• Lawrence d’Arabie, Michel Renouard

 

Résumé : Derrière le héros mythique, joué par Peter O’Toole dans le célèbre film de David Lean, se cache un personnage complexe, non exempt de zones d’ombre. Archéologue et agent de renseignement, homme d’action et auteur des Sept Piliers de la sagesse, Thomaas Edward Lawrence (1888 – 1935) se disait «  à moitié poète », se voulait « intouchable », et mourut prématurément dans un accident de moto. Ce livre retrace la vie et les aventures de l’insaisissable Lawrence d’Arabie, dont Winston Churchill affirmait qu’il était « un des êtres les plus extraordinaires de son temps ».

Mon avis : Lawrence d’Arabie est une figure historique qui me fascine. C’était un véritable érudit et que dire de son destin incroyable. Donc forcément quand j’ai vu ce livre sur les étagères de la librairie je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter. Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est que l’auteur va plus loin que le personnage de Lawrence d’Arabie.

Si vous êtes intéressé par l’histoire de cet homme, je vous conseille le film de David Lean, Lawrence of Arabia, sorti en 1962.

RÉCITS DE VOYAGE

 

• Un anthropologue en déroute, Nigel Barley

Résumé : Pourquoi diable Nigel Barley s’est-il mis un jour en tête en devenir anthropologue ? Pour sa thèse il avait choisi les Anglo-Saxons mais, tout plan de carrière impliquant une étude de terrain, c’est finalement une modeste tribu montagnarde du Nord Cameroun, les Dowayo, qui lui échoit. Une sinécure ? Si l’on veut … Non que les Dowayo se montrent hostiles, mais insaisissables plutôt, et imprévisibles. Barley se voit transformé tour à tour en infirmier, banquier, chauffeur de taxi, exploité jusqu’à l’os par une tribu hilare. Il finira par comprendre que l’objet d’observation, en fait, c’est lui.

Mon avis : Nigel Barley est un anthropologue anglais. Il a écrit d’autres livres de ces aventures que je ne peux que vous conseiller aussi. C’est l’un des rares livres où je rigole en le lisant. Tous les quiproquos dûs aux différences culturelles sont vraiment racontées avec humour. Je pense que ce livre fait une bonne introduction à l’anthropologie.

• Une femme chez les chasseurs de têtes, Titaÿna

 

Résumé : Les récits d’aventures d’une pionnière du journalisme littéraire qui ont marqué une génération entière au côté des reportages d’Albert Londres et de Joseph Kessel. Bourlingueuse des années folles, Titayna parcourt le monde à la recherche d’expériences extrêmes et des sujets hors du commun. Au fin fond de la jungle indonésienne, elle rend visite aux Torajas, aussi surnommés « les chasseurs de têtes ».

Mon avis : Titaÿna est une écrivaine, reporter et aventurière, de son vrai nom Elisabeth Sauvy. Je ne connaissais pas du tout cette auteure, c’est donc le titre très accrocheur qui m’a attirée. Ce livre est en plusieurs parties, d’abord, elle raconte son aventure chez les Torajas en Indonésie. Puis dans un deuxième temps, elle se rend en Perse pour assister à la fête de l’Achourah et ses reconstitutions sanglantes du massacre d’Ali. Ce livre est une série de reportages.

ROMANS

• Beijing Coma, Ma Jian

Résumé : 4 juin 1989. Des milliers d’étudiants occupent depuis un mois la place Tian’anmen, et parmi eux, Dai Wei. Une blessure par balle le plonge dans un coma profond, son corps devient sa prison, mais son âme se souvient : son père dissident qui revient des camps, ses premières amours contrariées, l’éveil de sa conscience politique …

Au-delà d’une critique sans équivalent de la dictature chinoise, Beijing Coma ramène chacun à ses angoisses et désirs les plus intimes, et révèle les conséquences personnelles d’une lutte pour la liberté.

Mon avis : Alors, je dois vous avouer que ce livre fait près de 850 pages, autant dire que c’est un pavé. Et pourtant je l’ai lu en quelques jours. J’ai vraiment adoré, je ne pouvais pas m’arrêter de le lire, j’avais besoin de connaître la suite, ce qui était arrivé à Dai Wei. C’est un livre lourd, de par son poids, mais aussi de par les sujets abordés. Autant vous dire que la contre-révolution au régime communiste, l’occupation de la place Tianmen, la répression … ce ne sont pas des sujets faciles.

• Shim Chong, fille vendue, Hwang Sok-Yong

Résumé : Dans la lourde fumrée d’opium du pavillon des Bonheurs et des Plaisirs, Lenwha, envoûtante geisha, circule parmi les joueurs de mah-jong alanguis. Autrefois nommée Shim Chong, vendue à 15 ans par son père à des trafiquants chinois et promise à une vie de misère, elle ne se résout pas à la fatalité et use de ses charmes pour entrer dans le cercle des nantis. Seul l’amour pourra freiner son ascension…

Mon avis : Malgré le fait que ce soit un roman, cette histoire m’a brisée le cœur. On ne peut pas rester insensibles à cette histoire. C’est écrit avec finesse. On suit le destin difficile de cette jeune fille mais j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. L’histoire se passe à la fin du XIXe siècle et l’auteure dépends un paysage de l’Orient de cette époque avec beaucoup de réalisme. Coréenne, vendue en Chine, en passant par le Japon et Singapour, le récit de son destin nous tient en haleine.

• Palestine, Hubert Haddad

Résumé : Au cours d’une embuscade en Cisjordanie, Cham, soldat israélien, est gravement blessé. Sous le choc, il perd tout repère et en oublie son nom. Deux Palestiniennes, Falastin et Asmahane, lui sauvent la vie. C’est, pour lui, la traversée du miroir.

Mon avis : Ce livre est un plaidoyer pour la paix. L’auteur prend position pour l’arrêt d’un conflit ainsi que le rejet des violences. J’ai trouvé ce livre juste et profondément humain dans son sujet. C’est un livre relativement court (un peu plus d’une centaine de pages) et il est agréable à lire.

• Soufi, mon amour, Elif Shafak

 

Résumé : Après quarante ans d’une vie confortable, Ella n’imaginait pas un jour changer sa destinée. Engagée comme lectrice, elle découvre un manuscrit retraçant la rencontre au XIIe siècle du poète Rumi avec le plus célèbre derviche du monde musulman. C’est la révélation. Transcendée par cette histoire, elle s’initie au soufisme et à la splendeur de l’amour …

Mon avis :Ce livre c’est l’histoire d’un voyage spirituel. C’est la découverte, ici, du soufisme. C’est un livre dont j’avais beaucoup entendu parlé, j’ai donc décidé de m’y mettre et je n’ai pas été déçue. Ce livre a été encensé par la critique. Je ne peux donc que vous le conseiller.

ROMAN PREHISTORIQUE

 

• Pourquoi j’ai mangé mon père, Roy Lewis

Résumé : Les aventures d’une famille d’hommes préhistoriques. Vous voulez connaître le fin mot de la préhistoire ? Vous souhaitez savoir pourquoi le « père » a été mangé ? Partez à la rencontre de cette famille délirante d’Homo erectus. Edouard, le père, fidèle adepte du Progrès, apprend à domestiquer le feu ; Mathilde, la mère invente le barbecue ; Vania, l’oncle rabat-joie, ne jure que par le « retour aux arbres » ; enfin Ernest, le narrateur. Tout le monde le prend pour un idiot mais il sera peut-être le digne fils que personne n’attend.

Mon avis : Je dois vous avouer que j’ai trouvée ce livre dans le rayon enfant, cela m’a d’ailleurs beaucoup étonnée. Personnellement, je l’ai lu j’avais vingt ans et je ne me suis pas ennuyée. Ce livre est vraiment bien mené et il aborde des sujets intéressants, comme la conservation du feu ou bien la taille des silex.

Partager sur vos Réseaux

Noémie

Noémie est avant tout curieuse de tout. Elle aime tenter de nouvelles expériences et découvrir de nouvelles choses. Elle s'essaye à l'écriture pour partager ses découvertes et les histoires dont elle a entendu parler. Vous pouvez aussi me suivre sur instagram @noemiethz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge