Manon

Pour ma part, tout commence à la fin du lycée. Ma soif de connaitre le monde me pousse rapidement à choisir une licence d’Anthropologie.

« L’anthropologie socialeou ethnologie, est une discipline des sciences humaines et sociales qui étudie l’homme en société. En d’autres termes, elle étudie les rapports sociaux propres à chaque groupe humain ou à chaque situation, s’intéressant dans le même mouvement à la grande variabilité des formes de vie sociale. »

J’ai très vite été passionnée par cette discipline qui m’a énormément apportée sur le plan personnel, sur la manière de voir et d’appréhender le monde.

Et pourtant, toute ma scolarité, j’ai eu ce qu’on appelle plus communément « la gigote ». Un fourmillement permanent qui donne envie de bouger. Une soif irrépressible de faire des projets concrets, de découvrir et surtout de faire du terrain.

Cela faisait quelques mois seulement que l’on se connaissait et Noémie m’a proposé de la rejoindre sur son périple de deux mois, à la découverte de la Thailande, du Laos et du Cambodge. Sans hésitation, j’ai pris mes billets 3 mois avant le départ.

 

Ce voyage? Une révélation. Je crois qu’il m’a donné la fièvre du voyage. Par mes rencontres, j’ai pu entrevoir la possibilité de voyager continuellement. Je me sentais libre, épanouie et heureuse.

Je profitais de chaque vacance scolaires pour partir un peu, pour assouvir un minimum cette soif de découverte. Avec Noémie nous avons fait l’Irlande et la Belgique ensemble notamment.

Un été, je suis partie avec des potes au Maroc. Nous avions traversé l’Espagne, à dormir sur les plages et dans les bus.

 

 

Un voyage sous la chaleur du Maroc et de ses habitants, à silloner les routes, à dormir chez l’habitant et à faire un peu de stop.

Je savais que dès la fin de ma licence, je m’arrêterais un peu pour découvrir le monde et plus particulièrement l’Amérique Latine.

Et au fur et à mesure que les mois passaient, j’ai construit un projet beaucoup plus concret.

Muée par une véritable envie de faire du documentaire et du journalisme culturel, j’envisageais de créer un site internet et une chaîne Youtube.

 

 

 

J’ai toujours aimé écrire et transmettre. Ma caméra me permet de capter des moments de vie, des témoignages, de transmettre des connaissances et de l’amour. Ma décision était prise. Décembre 2017, je prenais mon billet aller pour un départ en Mars pour les Costa Rica, sans le Retour.

Comment je finance ce projet?

 

Pour économiser, je travaillais après les cours. Du babysitting et de l’aide aux devoirs principalement. Licence en poche, j’ai quitté la FAC pour me consacrer à l’animation pendant plusieurs mois, afin de vraiment bien économiser. Et je n’ai pas regretté ce choix! J’ai adoré pouvoir avoir une expérience professionnelle comme celle-ci. Cela m’a beaucoup apporté et enrichi (et je ne parle pas du porte monnaie!).

 

 

Qu’est-ce qui me motive? Est-ce que je n’ai pas peur?

 

Bien sur que si! Un tel départ, ça fait forcément peur. Mais que dire? Je ne veux pas passer à coté de ma vie! Je dirais que le voyage n’est pas une chance, c’est surtout un choix de vie. Une philosophie de vie. Je n’ai jamais envisagé ma vie de manière conventionnelle. J’ai toujours eu l’envie de voir le monde et d’apprendre tous les jours.

N’avoir qu’un seul métier toute ma vie ne m’intéresse pas. Je veux découvrir pleinement le monde associatif et faire du terrain continuellement. Je ne ressens, en tout cas aujourd’hui, pas l’envie de rester assise dans une classe et me former indéfiniment. J’ai surtout très envie de vivre mes propres expériences, ici et maintenant.

Profiter du présent et me laisser porter par les rencontres.

Manon

Manon est la fondatrice du site internet. Addict du voyage en sac-à-dos, elle sillonne notre planète en tant qu'auteure et vidéaste. Grande curieuse du monde et des découvertes, c'est une personne qui aime juste la vie, tout simplement. Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Les commentaires sont fermés